La révolution écologique du dernier kilomètre.



Un constat alarmant

En France, un tiers des émissions de gaz à effet de serre sont émises par le secteur du transport (on entend par là le secteur tout confondus de marchandises et de personnes).

88% des tonnes kilomètres* sont réalisées en camion.

Les modes de transport alternatifs sont encore sous-utilisés.

En effet, le transport ferroviaire représente moins de 10% et le transport fluvial 2,1% des tonnes kilomètres.

Pourtant, ces modes de transports sont plus optimisés, plus respectueux de l’environnement et moins encombrant en termes de circulation.


Que mettent en place alors les acteurs du dernier km pour limiter leur impact écologique alors que le commerce en ligne est plus que jamais au cœur de nos modes de consommation ?


Énergies alternatives et véhicules écologiques

Au moment de choisir un futur partenaire de transport, les enseignes sont de plus en plus sensibles à la capacité du transporteur à proposer des véhicules à faible émission de co2.

Il faut dire que les constructeurs se sont adaptés et qu’il existe plusieurs types d’énergie et de véhicules qui répondent à ce besoin de limiter l’empreinte carbone.

"Nous avons une flotte 100% écologique E-cart (Chariots à assistance électrique piéton), E-bike (vélo-triporteurs), E-scooters (scooters électriques), E-vans (Van électrique), E-truck dans 11 métropoles françaises." Benjamin Bourdeau, Swoopin
Véhicules de la flotte Swoopin

L’électrique

Les constructeurs automobiles proposent une offre de plus en plus large de véhicules utilitaires électriques.

En effet, cela était indispensable pour répondre aux exigences réglementaires à venir des ZFE (zones à faibles émissions)

Cela a donc laissé place à une part de marché plus importante pour la motorisation électrique que ces dernières années. En juin 2020, la part de marché du véhicule utilitaire léger électrique est de 3,1% alors qu’elle était de 1,3% en 2019.

L’autonomie de ces véhicules est compatible avec les kilométrages moyens des livraisons urbaines, notamment si les opérateurs de livraison du dernier kilomètre disposent d’espaces logistiques en proximité des zones de livraison.

Aujourd’hui, les constructeurs proposent une diversité de typologie de véhicules à énergie électrique

" Nous fabriquons des remorques électriques 100% intuitives et robustes dédiées aux professionnels pour faire face aux défis de congestion urbaine. Notre métier est de rendre le transport de charges lourdes et volumineuses possibles à vélo, afin de se déplacer de manière agile, économique et écologique en ville.Grace à notre technologie brevetée, vous pouvez tracter jusqu'à 250kg sans effort supplémentaire." Marie Gribaudo, K-ryole

Le Gaz (GNV) et Biogaz


À ce jour, environ 26 millions de véhicules GNV circulent dans le monde, en France, seulement 18 000 véhicules utilisent ce carburant, principalement au service de collectivités.

Néanmoins, le GNV séduit de plus en plus dans le transport routier de marchandises.

En effet, le GNV remplit les conditions nécessaires pour accéder aux zones à faibles émissions, mises en place progressivement dans de nombreuses agglomérations Françaises. Il s’agit donc d’une réponse pertinente pour la livraison du dernier kilomètre en zone urbaine.

L’avantage du GNV par rapport aux véhicules électriques est l’autonomie.

Cela est davantage destiné à des zones moins denses et des distances plus importantes.

"Nous avons une dizaine de véhicules 20m3 GNV (Gaz Naturel Véhicule) déjà en service." Delphine Janicot, Urby

La cyclo logistique


Lien vers notre article "La Cyclo logistique, l'avenir de la livraison urbaine

Vélo cargo biporteur, triporteur, k-ryole, taxi vélo… ce secteur est en plein essor et propose une réelle alternative aux véhicules utilitaires généralement utilisés pour les livraisons dernier km.

Les avantages principaux sont la facilité d’exécution de la prestation de livraison en zone urbaine ainsi que le respect de son engagement envers le client.

En effet, grâce au vélo, les livreurs s’affranchissent des bouchons et autres aléas de la circulation. Le stationnement facile et gratuit les rend encore plus efficaces dans l’exécution et le respect de la promesse auprès du client final.

Ces choix et transformations représentent évidemment un investissement non négligeable pour les entreprises de transport.

Elles espèrent rentabiliser rapidement ces investissements en séduisant les marques à la recherche de partenaires de transport plus vertueux.

"Nous investissons 20M€ sur une flotte à faible émission. Cette somme permettra de financer l’acquisition de plus de 240 véhicules dont 45 seront mis en service tout au long de l’année 2021 : des 3,5 tonnes, 7,5 tonnes et 12 tonnes. 80% fonctionneront au GNV et BioGNV, et 20% en électrique." Delphine Janicot, Urby

Quels sont les différents impacts ?


On distingue différents types d'impacts : les impacts économiques, sociaux et environnementaux.


Impact économique


Si l’on zoom uniquement sur la cyclo logistique , le coût d’un vélo est nettement moins cher que celui d’un utilitaire ainsi que l’entretien et les réparations.

De quoi donner envie de se mettre au vert !

A nuancer cependant avec les véhicules à assistance électrique qui eux, sont plus onéreux.


Impact social


Parmi les diverses externalités négatives, on compte évidemment les nuisances sonores liées aux véhicules en zone urbaine.

Les différents véhicules aux énergies alternatives vu précédemment offrent une opportunité d’améliorer les conditions de vie en zone urbaine.


Pour les livreurs, cela facilite l’accès à l’emploi car il n’est pas nécessaire pour certains type de véhicules d’avoir le permis (vélo, vélo cargo, k-ryole)


Impact environnemental


Évidemment, ces véhicules alternatifs ont un impact non négligeable sur l’environnement notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

"Émissions de CO2 réduites de 770 kg/an par rapport à un VUL. 5 fois plus rationnelle qu’un VUL. K-Ryole : 150 kg pour 250 kg de charge utile vs VUL : 1,5 T pour 600 kg de charge utile" Marie Gribaudo, K-ryole

Mutualiser les réseaux de livraison du dernier kilomètre


Les véhicules électriques offrent une opportunité d’améliorer les conditions de vie en zone urbaine.

Néanmoins, leur déploiement ne doit pas ralentir les projets de mutualisation et de professionnalisation de la livraison.

Passer de véhicules thermiques à des véhicules électriques permet de mieux respecter les réglementations à venir et de réduire la pollution, mais l’autre enjeu est de mieux organiser les flux afin de réduire les kilomètres parcourus et l’occupation de l’espace public.


"La mutualisation de marchandises repose sur une stratégie de volume pour massifier au maximum la livraison. Afin d‘apporter des solutions de proximité, nous développons un maillage local d’espaces de logistique urbaine pour rayonner en cœur de ville en boucle courte et par conséquent optimiser les km parcourus." Delphine Janicot, Urby

"Nous avons développé un réseau de city-hubs urbains permettant la massification et la mutualisation des commandes." Benjamin Bourdeau, Swoopin

Optimiser les tournées de livraison

De nombreux acteurs ont émergé sur le marché du transport ces dernières années.

En effet, les sociétés de transport tentent de prendre le virage du digital et équipent leurs livreurs de nouvelles solutions.

Urbantz, Antsway, Everest, Geoconcept, PTV, Here.. proposent des applications livreurs permettant de digitaliser l’activité mais surtout d’optimiser les tournées de livraison.

Ces outils proposent d’intégrer toutes les contraintes du livreur (créneaux horaires de livraison, contrainte géographique, niveau de service etc) et proposent la meilleure tournée.

Ils présentent de nombreux avantages :

  • Améliorer la productivité des livreurs ;

  • Optimiser et minimiser les coûts d’usage de la flotte de véhicule ;

  • Réduire l’impact environnemental de la flotte ;

  • Respecter les délais et horaires de livraison et donc améliorer la satisfaction client

Pour terminer, l’enjeu pour les transporteurs est de combiner livraison efficace, technologie et respect de l’environnement.

"Notre challenge est, grâce à la technologie, des véhicules dernière génération et de nouvelles architectures de livraison, permettre au consommateur de se faire livrer de manière efficiente, tout en ayant un impact positif sur la planète..." Benjamin Bourdeau, Swoopin

Pour rendre la logistique du dernier kilomètre efficiente et moins polluante, les perspectives d’innovation passent nécessairement par des énergies nouvelles, qui permettront de livrer de façon écologique et de mieux respecter les réglementations à venir dans les centres villes.

Les acteurs de la livraison et les pouvoirs publics ont un rôle stratégique à jouer dans la transition énergétique de la mobilité logistique.

"Le rôle de K-Ryole en plus d’être fabricant de remorques électriques, est d’accompagner les entreprises dans leur transition écologique de la mobilité et du dernier km." Marie Gribaudo, K-ryole

WOOP TOUCH À ÉCRIRE ENSEMBLE

Woop permet, grâce à sa plateforme technologique, d’agréger et d’orchestrer sur une seule interface l’ensemble des offres de livraison.

Cela permet d’optimiser et de massifier des tournées et donc de réduire l'impact CO2 pour nos marques partenaires.

Par ailleurs, Woop a intégré de nombreux transporteurs proposant de la livraison verte et décarbonée.


Woop propose des services de proximité axés sur les solutions de livraison « dernier kilomètre ». Notre plateforme technologique, unique sur le marché, agrège et orchestre, sur une seule interface, l’ensemble des offres de livraison de plus de 40 transporteurs partenaires. Woop identifie pour ses clients retailers différents scenarii de livraison en fonction de critères prédéfinis –prix, qualité de service, impact carbone – leur permettant d’opter pour la meilleure offre au meilleur tarif, en privilégiant dès que possible la mobilité douce.

Woop forme avec ses clients et son réseau de transporteurs, une chaîne de valeur connectée et performante offrant aux consommateurs une expérience de livraison parfaite, engagée, sans effort et positive pour la planète.



Merci pour votre parole d’expert !

*La Tonne-kilomètre, est l'unité de mesure correspondant au transport d'une tonne de marchandise (y compris le conditionnement et la tare des unités de transport intermodal) sur une distance d'un kilomètre par n'importe quel moyen de transport.

On peut distinguer les Tkm brutes, incluant la tare du véhicule de transport, et les Tkm nettes, qui ne reprennent que le poids de la marchandise.

Exemple :

Le transport de 3 tonnes de marchandises sur une distance de 150 kilomètres correspond à une quantité de transport de 3 x 150 = 450 t.km.

Partenaire

K-Ryole / Urby / Swoopin


Sources

RSE Magazine / Star Service 1 / Star Service 2 / Glossaire International



368 vues