La montée en puissance des modèles collaboratifs.


La naissance d’un nouveau modèle


De nouveaux acteurs ont émergé dans le secteur de la logistique à travers la livraison collaborative.

Inspiré du modèle du covoiturage, le rôle des particuliers consiste à livrer mais aussi à stocker des colis, des courses alimentaires ou des produits encombrants mettant ainsi à profit leurs trajets du quotidien et l’espace de stockage dont ils disposent à domicile.

Depuis quelques années, le développement de la consommation collaborative a permis la création de plateformes en ligne sur ce même principe dans le secteur de la logistique.

Objectif ? Apporter de nouvelles solutions aux enseignes physiques, e-commerçants et aux consommateurs sur ces enjeux du dernier kilomètre, via la livraison collaborative et le relais collaboratif.


En France, les premières initiatives ont vu le jour en 2010

"Dès 2016, alors que l’économie collaborative se déployait dans le logement et le transport de personnes, Yper a développé le principe de la livraison collaborative de courses et marchandises au départ des points de vente et à destination de leurs clients. Ce modèle de livraison permet de s’appuyer sur des ressources disponibles (les habitants de la zone, les clients des points de vente, les « voisins » et leurs moyens de transports) et que l’on peut solliciter grâce à notre application. La livraison collaborative permet ainsi d’optimiser les déplacements des particuliers parce que c’est quand même dommage de voir autant de coffres vides sur la route !" Jacques Staquet, Yper

En 2019, une étude de Capgemini indiquait :

- 55% des consommateurs accepteraient d'effectuer des livraisons aux habitants de leur quartier.

- Pour 64% d'entre eux, la personne qui effectue la livraison n'est pas un critère important. > Ils sont enfin 79% à se dire prêts à réaliser ces livraisons pour un prix inférieur à celui proposé par les distributeurs.

"Nous avons obtenu des insights assez similaires lorsque nous avons réalisé notre étude de marché en 2015, en amont du lancement de Cocolis. 48% des particuliers interrogés se déclarent prêts à effectuer des livraisons collaboratives avec comme motivations d’amortir leurs frais de déplacement (61%), de rendre service (22%) ou de gagner de l’argent (17%). Lancée fin 2015, Cocolis est une plateforme collaborative dédiée à la livraison. L'idée de Cocolis est née d'un double constat : expédier un objet lourd ou volumineux peut se révéler très coûteux (mobilier, électroménager, vélos…) alors que de nombreux véhicules voyagent le coffre vide. Il faut savoir que 75% des automobilistes n’ont aucun passager et que 18% à 24% des camions français circulent à vide. Nous permettons d'optimiser cela." Julien Lardé, Cocolis

En effet, ce nouveau modèle collaboratif est né d’une vraie problématique: comment absorber les volumes alors que les achats en ligne explosent tout en maîtrisant le nombre de véhicules sur les routes ?

"Constatant le besoin exponentiel de livraison (dernier km, national, Europe) lié à la croissance du e-commerce et des échanges entre particuliers ; et la masse de trajets effectués par jour (voiture, camion, bus …) qui pourraient transporter un ou des colis, nous avons eu le projet de mutualiser l’ensemble de ces trajets pour les connecter en temps réel avec des demandes de livraison." Julien Lardé, Cocolis

Les avantages du collaboratif


Pour se démarquer des solutions de livraison et de stockage traditionnelles, le collaboratif s’appuie sur de solides avantages concurrentiels.


- Que ce soit concernant la livraison ou le stockage en relais, le modèle collaboratif permet à une enseigne de sécuriser son capacitaire et la montée en charge des volumes lors des pics d’activité. Cela est rendu possible en s’appuyant sur une grande communauté d’utilisateurs.

"C’est ce qui permet par exemple à Yper d’accompagner les fleuristes partenaires lors de leurs gros pics d’activité (fête des mères, Saint-Valentin) ou encore d’avoir accompagné Jeff de Bruges au niveau national lors des dernières fêtes de Pâques et ainsi de réaliser en quelque jours plusieurs milliers de livraisons au départ de près de 200 magasins… qui ne proposaient pas la livraison il y a encore quelques mois ! La livraison Yper, c’est 7/7 et nos équipes se mobilisent particulièrement au côté des partenaires lors de leurs périodes à fort enjeu" Jacques Staquet, Yper

- La prise de rendez-vous par le client, permet également la fiabilité de la livraison et la réduction des échecs.

"Pickme permet aux retailers de : - Augmenter leur déliverabilité et garantir le succès de la livraison dès la 1ère tentative (30% d'échec en moyenne aujourd'hui) : les Keepers sont obligatoirement ouverts sur leurs horaires indiqués, et ne sont jamais saturés. - Réduire les coûts d'opération de re-livraison et de tickets SAV - Augmenter leur capacité de stockage et de solution d'instance en cas d'échec." Jessie Toulcanon, Pickme

- Les modèles collaboratifs participent activement à la réduction des émissions de co2 en s’appuyant sur des trajets existants.

"En optimisant des trajets planifiés à l’avance de particuliers ou de professionnels du transport plutôt qu'en en créant de nouveaux, les livraisons réalisées via Cocolis participent à la réduction de l’empreinte carbone du transport. Les transports génèrent chaque année 136,3 millions de tonnes de gaz à effets de serre, dont 95% sont dues au trafic routier" Julien Lardé, Cocolis

- Une économie de transport pour les enseignes, les coûts étant généralement inférieurs aux solutions de livraison et de stockage classiques (en moyenne deux fois moins cher que les solutions de livraison traditionnelles par un professionnel du transport).


- Concernant les relais-voisins, ils offrent un maillage supplémentaire par rapport aux réseaux relais classiques.

"Ce nouveau mode de livraison offre un maillage dense de 40 000 Keepers (voisins-relais) de proximité, disponibles à la demande et en temps réel sur de larges plages horaires (soir et week-end), et une capacité de stockage à l'infini." Jessie Toulcanon, Pickme

- C’est aussi l’occasion pour les enseignes de proposer une offre différenciante, prônant des valeurs sociales en mettant en avant l’entraide entre particuliers.


Comment recruter et accompagner des particuliers ?


Le recrutement des particuliers se fait très localement. Il s’effectue principalement aujourd’hui via les réseaux sociaux ou des campagnes publicitaires locales. Cela passe également par du parrainage et du bouche à oreille.

"Ce sont donc des plans marketing locaux qui sont pilotés par Yper à chaque accompagnement et lancement du service pour des points de vente partenaires. Mais nous parlons bien d’un savoir-faire multi-local qui nous permet de traiter en parallèle plusieurs zones et lancement grâce à des plans « formatés » et éprouvés, qui reposent majoritairement sur des leviers digitaux ou en partenariat avec les acteurs locaux" Jacques Staquet, Yper

Afin d’assurer un service capable de rivaliser en termes de qualité avec celui des professionnels, les entreprises se doivent d’accompagner les particuliers à travers des process et des formations.

"Les Keepers sont formés, avertis et sérieux, Pickme procède à un onboarding sélectif et exigeant : ✍️ Charte signée, CGU validées 🎫 Preuves de l’identité et du domicile exigées 🎓 Formation en one-to-one 🔬 Profils validés manuellement 🤝 Accompagnement personnalisé lors des 2 premières livraisons Un réseau de confiance qui humanise le dernier kilomètre, grâce à notre communauté avertie et engagée." Jessie Toulcanon, Pickme

Travailler avec des particuliers implique aussi des spécificités à prendre en compte dans la construction de l'offre, notamment les assurances.

"L’assurance est pour nous un facteur clé de succès. Elle est incluse pour tous les envois à hauteur de 150€ et couvre le vol et les dégradations accidentelles sur la route. Si la valeur du bien est supérieure à 150€, nos utilisateurs ont la possibilité de souscrire une assurance optionnelle MAIF avec différents niveaux de couverture (jusqu’à 5000€)." Julien Lardé, Cocolis

Quand particulier rime aussi avec qualité !


Pour les enseignes, le premier frein pour passer au collaboratif est le suivant : comment puis-je avoir la même qualité de service avec des particuliers qu’avec des professionnels de la livraison urbaine ?

"La livraison collaborative a cela de « challengeant » : elle ne met pas en œuvre de professionnels, de salariés ou de prestataires que l’on sélectionne, que l’on forme, que l’on sanctionne ou promeut… Chez Yper, nous accueillons toutes celles et tous ceux qui souhaitent se mettre en route et au service. Les « shoppers » sont des particuliers, qui restent indépendants et « utilisateurs » de notre service." Jacques Staquet, Yper

Les acteurs du collaboratif ont réellement pris en main cette problématique pour la transformer en atout !

Les outils technologiques permettent notamment aux entreprises de piloter des KPI, notamment des indicateurs de suivi de la qualité de service.

En effet, le NPS (net promoter score) est un indicateur clé ainsi que le taux de livraison réussie vs le taux de livraison en échec.

"L’évaluation des Keepers est continue et nous avons un système interne de notation sévère pour garantir un contrôle de la qualité. Lors de la formation des Keepers, nous les alertons sur l’importance de la fiabilité des informations, notamment des disponibilités. Nos keepers ne peuvent supprimer des disponibilités lorsqu'un colis est déjà en route, ils ne sont récompensés que lorsque la livraison est 100% réussie. Pour s’assurer de leur fiabilité, Pickme les forme et les accompagne sur leurs premières livraisons. Aujourd’hui Pickme c’est 99% de délivrabilité, et aucun litige ou perte de colis à date." Jessie Toulcanon, Pickme

Un modèle économique gagnant-gagnant


"En mettant en relation ces personnes, Cocolis favorise les pratiques économes, sociales et écologiques. Tout le monde s’y retrouve : les uns payent leur envoi jusqu'à 80% moins cher, les autres remboursent une partie de leurs frais de route tout en rendant service." Julien Lardé, Cocolis

Les modèles collaboratifs reposent sur l’exploitation de chaque actif pour le partager au plus grand nombre en échange d’un complément de revenu.

"Chaque Keeper est récompensé jusqu’à 1€ par colis. Il peut ainsi espérer recevoir jusqu’à 300€/mois dans sa cagnotte. Pickme fonctionne sur un modèle de commission par colis selon les volumes des retailers." Jessie Toulcanon, Pickme

Particularité du modèle économique, les particuliers ne peuvent pas devenir des “semi-professionnels” avec pour activité principale la livraison de colis.

Il y a donc des seuils chez la plupart des plateformes pour limiter le nombre de livraisons ou le montant des revenus pour ne pas créer de dépendance économique vis-à-vis de la plateforme.

"Notre modèle économique repose sur un principe de commission sur les livraisons effectuées et d’abonnement au point de vente ou à la société. La livraison sera facturée entre 7 et 9€ et le particulier perçoit généralement entre 5 et 8€ pour réaliser une livraison généralement inférieure à 5km… à proximité de son lieu de vie." Jacques Staquet, Yper

Pour conclure, les solutions collaboratives n’ont pas vocation à remplacer les solutions de transports habituelles : elles sont vraiment complémentaires.


Le confinement a eu un effet accélérateur sur le déploiement de ce type de solution.

Les plateformes collaboratives ont démontré leur souplesse, leur capacité à se déployer rapidement et à absorber les volumes sur des livraisons locales.


Les plateformes, de plus en plus nombreuses, évoluent dans un environnement très concurrentiel.

Elles vont chercher à se différencier en changeant ou en faisant évoluer leur modèle, en se regroupant ou à travers des rachats, des partenariats.

"En 2021 Yper s’affirmera comme une plateforme de livraison de proximité hybride. Nous développons à date deux propositions de livraison : - La livraison au départ des points de vente grâce à nos communautés de shoppers (livreurs particuliers occasionnels), adaptée pour les transports de marchandises « qui entrent dans un coffre et peuvent être manipulées par une personne seule". - La livraison au départ de nos « Hubs » grâce à nos communautés de Riders (coursiers indépendants) qui réalisent pour nous des tournées de livraison de petits colis, sur rendez-vous dans une vingtaine de villes en France." Jacques Staquet, Yper

WOOP TOUCH À ÉCRIRE ENSEMBLE

Woop a identifié très tôt l'intérêt de ces nouveaux modèles collaboratifs.

Aujourd'hui les plus grands acteurs sont interfacés à notre plateforme (Yper, Shopopop..). L'exhaustivité de notre catalogue de partenaires de transports permet aux marques de bénéficier et de sélectionner la meilleure offre de transport collaboratif en fonction de la typologie du produit, du flux d'expédition et du besoin du client.

Par ailleurs, grâce à notre cockpit de pilotage Woop, les distributeurs disposent de datas consolidées pour animer et piloter leurs transporteurs qu'ils soient collaboratifs, nationaux ou expressistes...


Woop propose des services de proximité axés sur les solutions de livraison « dernier kilomètre ». Notre plateforme technologique, unique sur le marché, agrège et orchestre, sur une seule interface, l’ensemble des offres de livraison de plus de 50 transporteurs partenaires. Woop identifie pour ses clients retailers différents scénarios de livraison en fonction de critères prédéfinis –prix, qualité de service, impact carbone – leur permettant d’opter pour la meilleure offre au meilleur tarif, en privilégiant dès que possible la mobilité douce.

Woop forme avec ses clients et son réseau de transporteurs, une chaîne de valeur connectée et performante offrant aux consommateurs une expérience de livraison parfaite, engagée, sans effort et positive pour la planète.


Merci pour votre parole d’expert !

Source : ecommercemag

66 vues