7 Questions à Haithem, notre Site Reliability Engineer !


7 Questions à Haithem, notre Site Reliability Engineer

Aujourd’hui, nous donnons la parole à nos experts, ceux qui contribuent chaque jour au succès de Woop, alors c’est parti pour une rencontre avec Haithem, notre Site Reliability Engineer. Haithem nous explique en quoi consistent ses missions et ses challenges quotidiens dans le pôle IT, au sein de Woop. Il nous offre un nouvel angle de vue sur son métier, alors allons voir ce qu’il se passe entre les lignes de code, au cœur de la team Woop.



1/ Ton expérience en quelques mots ?


Après un diplôme d’ingénieur en Génie logiciel, j’ai intégré l’Université du Littoral Côte d'Opale, pour un Master en Ingénierie des Systèmes Informatiques Distribués, une formation d'informaticiens de haut niveau, apte à concevoir, déployer, et faire évoluer des applications distribuées.


Je ne voulais ni me spécialiser dans le développement logiciel, ni suivre un parcours d’administrateur système : je voulais un super mix des deux ! #combo



2/ Si Woop était un langage informatique, ce serait ?


Golang, un langage de programmation relativement jeune, mais qui a réussi rapidement à trouver une place, il est déjà si mature et stable qu'il est utilisé par les développeurs du monde entier.



3/ En quoi consiste ton métier au sein de Woop ?


Le métier de SRE consiste à appliquer les principes du génie logiciel aux processus d’exploitation et d’infrastructure afin d’aider les organisations à créer des systèmes logiciels hautement fiables et évolutifs.


Mon rôle au sein de Woop est de s'assurer que l'infrastructure soit fiable, performante et sécurisée. En tant que SRE, je contribue également à fixer les objectifs de temps de fonctionnement et de disponibilité par le biais d’accords ou d’indicateurs de niveau de service.


Et ce n’est pas tout, depuis quelques mois, j’ai pris le lead sur un sujet stratégique pour Woop, qui est la DATA. Chez Woop, nous considérons que la donnée est un actif qu’il faut maîtriser pour en tirer de la valeur. L’un des sujets phare, sur lequel nous travaillons, est comment profiter de la disponibilité de la donnée et les technologies de l’IA, afin d’avoir un impact positif sur l’écologie, sachant que Woop est engagée pour un commerce plus responsable : Woop for Good.



4/ Les qualités indispensables pour être un bon SRE selon toi ?


Le SRE doit comprendre les deux côtés de l’équation et les conflits qui surviennent pendant le développement et l’exploitation. Pour moi, un bon SRE est d’abord celui capable d'instaurer et/ou promouvoir la culture DevOps.


Être à l’aise en programmation, le SRE devra être capable d’écrire et de programmer tous types d'applications. Il recherche l'automatisation plutôt que les efforts manuels. #smartattitude


Pour moi, une entreprise doit, pour rester compétitive, pouvoir lancer ou déployer de nouvelles fonctionnalités applicatives rapidement (Time To Market) et facilement.


Il s’agit aussi d’aborder les difficultés d'un point de vue commercial, un ingénieur SRE doit garder à l'esprit que les applications innovantes ne sont pas simplement conçues pour le plaisir de relever le défi d'une programmation complexe.


Être prêt à passer à autre chose, par la nature même des tâches, la plupart des ingénieurs SRE se tournera spontanément vers leur prochain défi.



5/ Quel est le projet qui te rend le plus fier ? Quelles sont pour toi les plus belles réussites en termes de performance et de sécurité de la plateforme ?


Diverses collaborations avec différentes équipes Woop, et bien sûr, participer quotidiennement à l’amélioration continue de la plateforme Woop que ce soit au niveau performance ou de la sécurité, pour que nos clients puissent avoir la meilleure UX possible. Nous avons une équipe à taille humaine, donc je suis fier du travail que nous accomplissons quotidiennement.



6/ Quels sont tes principaux défis à relever au quotidien ?


Le responsable de l’infrastructure doit trouver l’équilibre parfait entre une vision à court terme (répondre aux exigences de performance applicative demandées tout en faisant face aux pics de charge imprévus) et sur le long terme : accompagner l’évolution de l’infrastructure IT afin de répondre aux besoins prévus et aux initiatives imprévues, telles que les fusions et acquisitions, le lancement de nouveaux produits.


Un autre défi important pour un SRE ou n’importe quel métier IT, est d’assurer une veille technologique afin de proposer des solutions prenant en compte les innovations en matière de SRE et d’exploitation.



7/ Quels sont les outils que tu utilises au quotidien ?


La liste d’outils s’allonge de jour en jour et il est important de connaître les besoins de l’équipe afin d’utiliser les bons services dont le but est de faciliter le développement de nouvelles applications.


L’équipe SRE utilise quotidiennement des outils pour des tâches et missions variées. Par exemple, des outils de gestion de configuration tels que Terraform, Ansible ou encore pour la conteneurisation avec Docker et Kubernetes et bien sûr du monitoring avec Signalfx, ELK et Wazuh.


Mais pour faire cohabiter/combler tous ces outils, il nous arrive parfois de développer les nôtres. On peut notamment citer DOOM (développé en GO par Julien BOUCHERY) qui est un CLI qui a pour but d'accompagner les développeurs et leur faciliter les tâches de build et de déploiement.



Pour continuer la discussion avec Haithem ou l'un de nos experts, c'est par ici



81 vues